Psychologie du sport, préparation mentale, coaching : quelles différences ?

coaching
Quels sont les courants d’accompagnement en coaching ?
avril 11, 2016
coaching-RNCP
RNCP niveau 1 et CP FFP, accréditation EMCC : Certification coaching
avril 11, 2016
Psychologie du sport

Actuellement, les différents acteurs du monde du sport se trouvent encore confrontés à une multitude d’intervenants Ils sont issus de milieux différents, du monde de la psychologie du sport et de la préparation mentale ainsi que d’horizons et de compétences variés. Aujourd’hui, il existe une volonté évidente d’offrir un éclairage sur ces différentes pratiques.

En France, il existe encore une confusion importante tant sur le plan conceptuel que méthodologique de la psychologie du sport et de la préparation mentale. On utilise le plus souvent le terme de préparation mentale mais en fait, il varie selon les pays. Dans les pays anglo-saxons on parle souvent d’entraînement mental, ou d’entraînement des habiletés mentales, plutôt que de préparation mentale. En Allemagne, on tend plutôt à parler d’entraînement psychologique. Mais une autre dénomination est venue envahir le monde des sports et des médias, c’est celui de coaching. Ce terme  couvre un nombre impressionnant de concepts différents et couvre une réalité tout aussi nébuleuse que sa terminologie. Le coaching relève de l’accompagnement et de l’épanouissement du coaché : on entend souvent parler de coaching d’entreprise, de coaching de conseil, de coaching de formation, de coaching de vie, de développement personnel, de coaching de relookage etc. La profession est mal structurée, tant sur le plan des  compétences requises que sur le code déontologique.

Le terme de préparation mentale signifie l’utilisation par l’athlète, à l’approche de la compétition, de techniques de contrôle de l’anxiété et de méthodes visant à renforcer son efficience motrice. La préparation mentale met à disposition différentes techniques que l’athlète apprend et applique dans l’objectif d’une part, de maintenir l’efficacité du geste en compétition et d’autre part de parvenir à se blinder contre les facteurs générant du stress. La préparation mentale se réfère donc à des habiletés, des techniques et des stratégies qui visent à améliorer les apprentissages et à optimiser les performances.

Le psychologue du sport est quant à lui, un véritable professionnel de la santé qui possède un titre et un statut de psychologue protégé et régi par un code de déontologie. Le titre de psychologue n’est délivré qu’après un certain nombre d’années d’étude garantissant des compétences certifiées dans le domaine. Il intervient en tant que médiateur entre la préparation mentale, le sportif et son environnement. La psychologie du sport est par définition, l’étude des facteurs psychologiques et émotionnels sur les performances et de l’influence de la pratique sportive sur ces mêmes facteurs.